dimanche 20 août 2017

A Romans le long du canal de la Martinette – suite

Après les tanneries Roux, installées prés de la voie ferrée, le canal de la Martinette devient encore plus champêtre,

 





















la flore se fait plus "sauvage" et on peut voir aussi des espèces animales variées - voir ici - qui témoignent de la qualité des eaux.
 
grande consoude




 le canal rejoint la Savasse qui n'est plus recouverte,


pont sur la Savasse

 
le groupe chemin de la Grande Martinette

 Le canal se déverse dans la Savasse afin de réguler son débit et c'est là que se terminait notre balade.
NB : Les panneaux descriptifs sont dus à l'association  "Sauvegarde du Patrimoine Romanais Péageois" qui organisait la visite.

samedi 19 août 2017

Déambulations dans Romans : le long du canal de la Martinette

1) la partie urbaine du canal :
Le canal de la Martinette puise ses eaux dans les marais de Peyrins et traverse Romans en longeant le cours de la Savasse qu'il régulait. Il va jusqu'à l'Isère et se voit encore quai Sainte Claire, place de la Presle, 


c'était le quartier des tanneurs dont les maisons enjambent le canal et dont les balcons servaient à faire sécher les peaux. 
Le long du canal on trouvait de nombreux moulins dont les rues à aubes tournaient au fil du courant, 
ancien moulin Ferrier à l'emplacement du moulin de la collégiale Saint Barnard

la chute d'eau de la côte des Masses était aussi équipée d'une roue à aube.
Au delà, le canal se fait plus champêtre,


 chemin de la Martinette, autrefois bordé de lavoirs, aujourd'hui de jardins. 
 il débouche sur le château "Premier" où Henry Premier fabriquait de l'absinthe, devenu lycée agricole puis aujourd'hui Le Lycée Saint Maurice. 
impasse de la Martinette juste avant le château

A suivre : la Grande Martinette.
Le nom vient du marteau d'une papeterie installée à l'emplacement des tanneries Roux , départ de la seconde partie du circuit. 
La visite était organisée, comme les précédentes, par l'association "Sauvegarde du Patrimoine Romanais Péageois".

lundi 14 août 2017

entre deux à Romans


Déambuler à travers les rues de la vieille ville de Romans c'est  apercevoir le ciel en point de fuite,
























un monument,










 la collégiale encore, et toujours...


un coin de rue,


 ou le Jaquemart....

il suffit de se laisser surprendre.


La visite de la ville ICI et ICI. Les photographies ont été prise au cours de ces deux balades.


vendredi 11 août 2017

Chevaux devant le château du Meyret


Petit retour en Ardèche, tout près de Toulaud, pour une petite balade au départ du pied de la montagne de Crussol, mais sur la route, pluie = chemins glissants...


Nous nous sommes approchées pour voir ce qui couvre leur tête, sans doute pour les protéger des mouches. C'est un plaisir de voir des chevaux coulant des jours heureux dans une prairie pleine de fleurs.  












Tour avec bignogne.

mercredi 9 août 2017

La chapelle du château des Adhémar

Le chevet depuis le chemin de ronde

"La chapelle Saint Pierre, dite Sainte-Guitte, est le bâtiment le plus ancien, qui remonte probablement au 11e siècle et qui n’a été intégré à l’enceinte castrale qu’à la fin du Moyen Âge"

 Il s'agissait de l'église paroissiale des habitants de Monteil - Montillium puis Montililliun Aymardi - Mont des Adhémar,  Montélimar.
 Les fresques mises à jour lors de la restauration.

La pierre sur laquelle fut gravée la charte d'affranchissement de la ville, de 1198, a été déposée dans la chapelle :
 
un détail de la pierre
Les deux fils de Géraud Adhémar de Monteil sont alors co-seigneurs et dirigent la ville - un deuxième château a été construit - ils accordent par cette charte libertés et franchises d'impôts aux habitants de la ville.
 

mardi 8 août 2017

Le château des Adhémar - Montélimar

La vue depuis le chemin de ronde permet de reconnaitre les différents bâtiments : le donjon au fond avec sa tour d'angle, le corps de logis au centre et en premier plan la chapelle tous deux d'époque romane. 



Le logis seigneurial a conservé son décor roman d'arcatures ouvragées, restaurées par le Département de la Drôme l'achat du château en 1958.  Exemple rare d'architecture civile romane d'un palais d'apparat.



plusieurs vues de l'une des colonnes d'origine et de son chapiteau, sculptée dans la molasse, qui soit parvenue jusqu'à nous.

L'un des trois grands châteaux de la Drôme - voir ICI

samedi 5 août 2017

Le musée Canson - Montgolfier à Davezieux

La maison natale des frères Montgolfier est transformée en musée consacré à leur histoire, leur aventure aéronavale, et bien sûr celle du papier.


Dans un écrin de verdure tout près de la rivière la Déôme, ici ce qui était le jardin d'été,  la maison abrite le musée, les anciens bâtiments industriels sont aujourd'hui reconvertis. 



En rez de chaussée reconstitution du travail de fabrication du papier, depuis le papier "chiffon" élaboré à la cuve, jusqu'à ces machines qui fabriquent du papier en continu, au fond,  puis le découpent, en premier plan. Passionnant !


Le musée propose aussi des reconstitutions des lieux de travail, comme ici le laboratoire,


Pour accéder au site de Vidalon, il faut emprunter une petite route, c'est pourquoi il est conseillé aux grands véhicules de se garer sur le parking de l'église :

L'ensemble du site sur Wikipedia














En premier plan la maison des frères Montgolfier qui accueille le musée.