mardi 13 janvier 2015

Le musée de Valence rénové


Reflets, le Moyen-Age, la cathédrale,  se reflète dans la façade contemporaine du musée qui affiche l'exposition en cours. L'héritage médiéval, c'était justement le thème de la visite organisée par le service "ville d'art et d'histoire".














L'extérieur du musée, et l'articulation de l'ancien et du contemporain. Il reste du palais épiscopal du XIVe la galerie qui permettait d'accéder à la cathédrale, et au baptistère, aujourd'hui disparu. Il reste aussi la trace des fenêtres à meneaux.


Une des salles les plus contemporaines, celle des antiquités gallo-romaines avec une ouverture lumineuse sur la cathédrale.
Au final, un musée totalement métamorphosé, certaines salles pourtant ont gardé leur aspect antérieur, des collections bien mises en valeur, les traces des bâtiments anciens conservées... Une lecture du bâtiment qui n'est pas toujours aisée,  le dépoussiérage se fait pourtant au bénéfice des collections, et l'ensemble est plus accueillant. A suivre, car une visite plus approfondie s'impose !

2 commentaires:

Tilia a dit…

L'architecture de la partie moderne du musée cadre assez bien avec le restant, ce qui n'est pas toujours le cas ailleurs. Je n'ai jamais visité Valence. N'ayant ni famille ni amis dans cette ville, mes parents ne s'y arrêtaient jamais.
Ton billet est l'occasion pour moi d'aller découvrir les alentours immédiats du musée (merci street view) et de tomber en admiration devant le porche et le chevet de la cathédrale.

Françoise Dumon a dit…

Pour ce qui est de la cathédrale, hélas le porche et le clocher sont XIXe, mais pas trop mal refaits. Pour le reste je ne m'avancerai pas trop, mais il est plus authentique, et j'aime bien la polychromie de l'architecture.
En ce qui concerne le musée, il y a des contestations, le contemporain a du mal à passer, tout comme l'articulation avec les parties anciennes conservées. Il y aura toujours des râleurs. Le musée est célèbre surtout pour ses Hubert Robert, mais il y a bien d'autres choses.