lundi 26 octobre 2015

Vitrail


Vu de la rue et donc il n'affiche pas la vraie palette de ses couleurs, il est niché dans une arrière cour visible depuis la rue Saunière :

 

4 commentaires:

brigitte celerier a dit…

années 30
doit faire, à certaines heures, bel éclairage dans l'escalier et cacher cour le reste du temps

Françoise Dumon a dit…

Il faudrait le voir avec un éclairage venant de l'intérieur, mais à ce moment là c'est la photo qui serait plus difficile à faire.

Tilia a dit…

Belle trouvaille ! dommage que la cour ne soit pas plus esthétique.

"D'un pont l'autre" est devenu "Entre Ardèche et Drôme", autrement dit "Sur le pont", ou dans le Rhône ;-)

Françoise Dumon a dit…

La cour n'est pas esthétique c'est le moins que l'on puisse dire et encore j'ai gommé les poubelles et autres joyeusetés. J'ai modifié le titre, pas l'adresse, car je l'ai plus ou moins empruntée à Céline, et ce n'était pas parlant. Le pont est toujours là, comme tu l'as remarqué, mais juste évoqué, en liaison entre deux régions. Comme à Avignon, ici le Rhône a agi comme une vraie frontière.