mardi 29 novembre 2016

Destinées d'arbres


Soyons, fier bouleau qui s'offre une arche de verdure, au contraire de ces arbres abattus qui pourrissent en bord de chemin,


2 commentaires:

jeandler a dit…

Un destin étrangement commun aux humains en ces temps de haine.

Françoise Dumon a dit…

Ce qui me choque ici c'est que ces arbres pourrissent sur place.