samedi 3 décembre 2016

La statue du Général Championnet


Dans la lumière de cette fin d'automne elle prend de belles couleurs. 
Edifiée au XIXe siècle en l'honneur de l'un des plus grands hommes de la région valentinoise, dont le nom est lié à la Révolution, ami de Bonaparte, c'est sans doute l'un des plus beaux monuments de la ville, je trouve, et je ne suis pas la seule :
Sur le plan de l’esthétique, l’œuvre du sculpteur grenoblois Sappey (1801–1856) et du fondeur Charles Crozatier (1795–1855) était jugée comme «remarquable sous tous les rapports » par David d’Angers, particulièrement à même d’émettre un avis. " 
 Revue d'Etudes Drômoise - n°59 de décembre 2014 pp. 31 à 33

Cette statue est aussi bien connue des Valentinois pour avoir échappé aux "vendanges de bronze" qui, sur ordre du gouvernement de Vichy, ont fait disparaître nombre de monuments durant la dernière guerre mondiale. Elle fut cachée dans la cour du musée, sous le pavage, pour être ressortie et remise sur son piédestal en pierre de Crussol en octobre 1944.
Pour en savoir plus sur cet épisode, voir l'article cité ci-dessus et le site du Musée de la Résistance. 
______________________________________________________ 

2 commentaires:

Tilia a dit…

Parfaitement d'accord, cette statue reflète bien la grandeur et le courage de ce vaillant militaire enfant de l'amour.
La photo est superbe.

Françoise Dumon a dit…

Merci Tilia. J'ai plus plusieurs photos, à diverses reprises, il a fallu la conjonction avec la lumière pour en avoir une "parlante". Cette statue n'a pas le côté "gnan-gnan" de beaucoup de sculptures 19e.