lundi 11 avril 2016

Etoile sur Rhône – 1 : des châteaux



 Château des Poitiers ou encore château de la Boisse


Visite programmée(depuis la rentrée de l'Université Populaire) du patrimoine d'Etoile sur Rhône. C'était donc vendredi 8 avril, et rien ne permettait de prévoir qu'il ferait très froid dans les rues, et surtout pas les jours précédents. Fort heureusement les explications de notre guide étaient plus que passionnantes et d'une grande richesse, témoignant d'une réelle érudition.
Cette ville a un passé mal connu, l'origine de son nom déjà, on suppose qu'elle le doit à sa situation de carrefour. De son passé gallo-romain, on sait que l'habitat était encore dispersé, les vétérans de l'armée romaines s'installaient sur de grands lopins. Ce n'est qu'au Moyen-Age que nait le "bourg" sur les deux collines. La première mention de ce bourg figure sur la charte gravée au dessus du portail de l'église, qui date de 1244, et accorde des exemptions fiscales. Et celui qui les accorde est Aymar III de Poitiers comte de Valentinois.  Les comtes de Valentinois n'auront de cesse de s'opposer aux évêques de Valence.

Porte fortifiée du château dans la ville



A l'origine une seule tour s'élevait sur la première colline habitée, puis une seconde au XIIIe donne le nom de Bistour à l'ensemble. Au XVe siècle le château est donné au premier Dauphin mais revient à Aymar de Poitiers-Saint-Vallier, le grand père de Diane de Poitiers. Est-elle née ici, y a-t-elle résidé ? Les archives ne le disent pas.
 
Du château seigneurial il ne reste guère que les dépendances, la porte fortifiée.  Les tours, le donjon, ont été détruits au XVIIe siècle, en raison d'un édit de Louis XIII.  
Il est privé et ne se visite pas.


 Château Saint Ange 



Un second château se dresse sur l'autre colline. Le château St Ange, du XVe siècle, est celui du "châtelain" représentant des seigneurs, eux-mêmes les représentants de l'Empereur du Saint EmpireC'est aussi un lieu privé.
Le troisième château d'Etoile, celui de Parpaillon n'existe plus, c'est l'actuel domaine des Clévos :

le 22 juin 2016 - lors du "retour" à Etoile - le ciel a pris une toute autre couleur
J'ai débuté l'histoire d'Etoile par celle de ses châteaux, car il n'est pas fréquent qu'une ville de taille modeste voit s'élever trois châteaux sur son sol. Son histoire à l'époque médiévale est liée à celle des comtes de Valentinois, leur rivalité avec les evêques de Valence. Puis elle le fut à celle de Diane de Poitiers, figure célèbre du XVIe siècle et que plusieurs communes locales revendiquent. Elle le sera à celle du Dauphiné, puis de la Révolution... Mais ce sera pour d'autres articles.

PS : mes photos souffrent du manque de lumière, la seule ici qui en bénéficie est celle de la porte fortifiée, le soleil ayant daigné se montrer lorsque la visite s'achevait.

 

Aucun commentaire: