jeudi 5 mai 2016

Collégiale Saint Barnard romane


La collégiale Saint Barnard de Romans conserve plusieurs parties de sa période romane, et notamment un beau portail aux accents du sud, et qui, bien que très dégradé et remanié, permet des comparaisons d'influence, notamment avec les édifices majeurs de Saint Gilles du Gard ou Saint Trophime d'Arles. 


Comme ces bêtes dévoreuses des soubassements des statues-colonne, les colonnettes ouvragées, etc.

  L'un des chapiteaux de ces colonnettes. 



La partie basse de la nef avec son triforium, est, elle aussi, romane, et propose de beaux chapiteaux,


 et celui que j'ai présenté ICI,


ou les belles voussures décorées de l'entrée de la chapelle du Saint Sacrement. (voir photographies sur Wikipedia)

Pour plus de détails sur ces sculptures lire l'article de Jaques Thirion "Les sculptures romanes de Saint Barnard" sur la base Persée

5 commentaires:

brigitte celerier a dit…

oh que j'aimerais la voir
savoureuses sculptures

Arlette A a dit…

Merci , car je suis passée souvent devant sans savoir

Françoise Dumon a dit…

Bien endommagée, mais avec de beaux restes. Je n'ai pas photographié l'extérieur, très original, mais on peut le voir sur Wikipedia. Arlette, moi aussi j'étais passée devant si souvent sans passer le portail... Merci aux "Amis de Saint Barnard", malgré le rendez-vous manqué de vendredi dernier.

Tilia a dit…

Intriguée par ce qui me semble être une représentation du signe astrologique de la Balance sur l'une de tes photos, j'ai recherché confirmation de mon impression et j'ai trouvé ce document abondamment illustré par des photographies consacré aux sculptures de Saint Barnard, notamment celles des chapiteaux.
On y trouve aussi une information à propos du chapiteaux aux masques de la cathédrale de Valence, évoqué dans ton billet précédent.

Il est également question de la "Balance" dans cet autre document.

Merci pour la découverte de cette belle collégiale.

Françoise Dumon a dit…

Merci pour le lien vers ces précieux documents, tu es plus douée que moi pour la recherche. Il semble bien que le moulage du musée de Valence soit bien celui du chapiteau de Saint Barnard. Le chapiteau représentant un ange (?) portant une balance me rappelait celui d'Autun, et j'ai cru qu'il s'agissait de la pesée des âmes. Il semble bien qu'il n'y ait pas de cohérence dans la thématique des chapiteaux ici. Je m'en vais lire plus en détail le document de Persée.